Comment rattraper une eau verte de piscine ?

0
360
Eau de piscine verte

Oups votre piscine a viré au vert ! Comment s’y prendre pour y remédier ? Les causes de cette couleur verdâtre de l’eau de votre piscine sont multiples. Découvrez-les afin d’administrer à chaque cas, le traitement approprié.

Les causes d’une piscine à eau verte

Lorsque l’eau d’une piscine devient verte, elle abrite certainement des algues. Cette prolifération d’algues est liée à plusieurs facteurs que sont :

  • une hausse de la température de l’eau : la qualité de l’eau d’une piscine dépend souvent de sa température. Entre 26°C et 29°C, la température est bonne. Lorsqu’elle excède, elle rend inopérante l’action des désinfectants et favorise l’apparition des algues.
  • une hausse du pH : la valeur du pH de l’eau d’une piscine varie de 0 à 14. Elle se mesure à l’aide d’une sonde à pH. Lorsque la sonde indique une valeur comprise entre 7,2 et 7,4, le pH est idéal. Au-delà de cette valeur, le Ph est en hausse et est susceptible de favoriser l’éclosion des algues. L’augmentation du taux du pH peut résulter de l’utilisation de puissants désinfectants ou d’une hausse subite de la température de l’eau.
  • un système de filtration défaillant : le système de filtration est essentiel pour maintenir l’eau de la piscine propre. Ainsi, lorsqu’il est inadapté ou en mauvais état, la coloration de l’eau peut en pâtir.
  • une piscine non traitée : l’état verdâtre de la piscine peut être le signe d’un insuffisant ou d’un mauvais entretien de la piscine. Les quantités de produits utilisées pour le traitement de l’eau correspondent-elles au volume d’eau contenu dans la piscine ?

Comment rattraper une piscine verte ?

Pour remédier à l’état vert de votre piscine, il convient de déterminer les causes du problème. Augmentation du pH ou de la température de l’eau, défaillance du système de filtration ou mauvais entretien de la piscine, pour chaque cas, voici les solutions à envisager :

Corriger le pH

Avant de commencer un quelconque traitement de rééquilibrage du pH de votre piscine, il vaut mieux effectuer un test afin d’évaluer sa valeur exacte. Cette opération est indispensable car elle vous situe sur la nécessité de réguler ou non le taux du pH.
Plusieurs techniques permettent de vérifier le pH :

  • le pH colorimétrique : il se présente sous la forme d’un comprimé, d’un liquide ou d’une bandelette test. Une fois introduit dans l’eau, il se produit une réaction qui fait apparaître une ou plusieurs couleurs sur le colorimétrique. Les couleurs en vue sur le testeur vous indiquent le pH. Lisez attentivement la notice afin de comprendre la correspondance des couleurs.
  • le pH-mètre électronique : appareil électronique, il se compose d’une sonde et d’un boîtier d’affichage. Il s’utilise simplement. Plongez la sonde de l’appareil dans l’eau de la piscine et lisez le résultat sur le boîtier.

Quelle que soit la technique choisie, surtout réalisez les tests soigneusement. Ainsi, vous obtiendrez des résultats fiables.

Si après le contrôle, le taux du ph atteint 7,6 ou en est supérieur, procédez à un rééquilibrage à l’aide d’un correcteur de pH.

Il existe plusieurs types de correcteur ph. Pour les cas de ph en hausse, il convient d’utiliser un produit pH moins. A base de chlore ou d’acide sulfurique, il se présente sous forme de poudre, de pastille ou de liquide.

Le pH moins en poudre ou pastilles est simple à utiliser. Vous pouvez le disperser directement le long des parois de la piscine ou le diluer dans un seau d’eau avant de le renverser dans la piscine. Laissez agir la filtration pour bien mélanger et patientez environ 6 heures. Ensuite contrôlez à nouveau le pH de l’eau.

Le pH moins liquide tout comme la poudre ou les pastilles peut être versé directement dans le bassin devant la filtration en marche ou les refoulements. Il peut également s’utiliser à l’aide d’une pompe doseuse ou d’un régulateur de pH automatique.
Surtout avant utilisation, vérifiez le dosage sur la notice du produit.

Refroidir la température de l’eau

Une température trop élevée compromet la qualité de l’eau de votre piscine. Pensez donc à la refroidir en utilisant des abris ou couvertures de piscine. Solution efficace, ils protègent l’eau des rayons du soleil et l’empêchent de surchauffer.
Il existe un modèle varié de couvertures de piscine. De la bâche en passant par les couvertures amovibles, plates, coulissantes ou télescopiques, faites votre choix.

Nettoyer le bassin de la piscine

Pour venir à bout d’une piscine verte, procédez à un grand nettoyage du bassin. L’objectif de cette opération est de changer une partie du volume de l’eau. Vous aurez besoin d’une épuisette de fond, d’un balai aspirateur manuel et d’une brosse.

Avec l’épuisette, récupérez les dépôts logés au fond du bassin.
À l’aide de la brosse, brossez le fond et les parois de la piscine afin de détacher les algues et autres dépôts tenaces.

Enfin, passez lentement le balai aspirateur manuel pour récupérer l’eau sale et l’envoyer vers les égouts tout en évitant les filtres.

Au cours de l’opération de nettoyage, si le niveau d’eau de la piscine est en diminution, ajoutez-y de l’eau jusqu’aux skimmers.

Entretenir la filtration

L’eau verte de la piscine peut être due à un encrassement du système de filtration ou à son mauvais fonctionnement. Avant la mise en œuvre de tout traitement de votre eau, songez à nettoyer les filtres eux-mêmes ainsi que leurs conduits en éliminant tous les débris ou autres déchets susceptibles de les boucher.

Si vous constatez que vos filtres sont inadaptés ou en mauvais état, changez-les.
Vous aurez sur le marché différents types de filtres pour piscine doté chacun de caractéristiques propres. En voici quelques modèles.

filtre à sable : modèle répandu, il fonctionne avec du sable. Sa finesse de filtration est d’environ 40 microns et il est peu coûteux. Il est conseillé de remplacer le sable après quelques années d’utilisation (5 à 8 ans) afin d’éviter tous risques de colmatage.

filtre à cartouche : modèle écologique, son efficacité est moyenne avec une finesse de filtration de 15 microns. Il est réservé aux petites piscines à eau peu calcaire et, est facile d’entretien.

filtre à diatomées : plus performant que les autres modèles de filtres, il convient à tous les types de piscine. Sa finesse de filtration varie de 2 à 5 microns. Il fonctionne grâce à des diatomées (algues brunes plus fines que le sable). Toutefois, il est onéreux et son entretien contraignant.

filtre à chaussette : approprié pour les piscines hors-sol. Sa performance est limitée et il demande un entretien fréquent.

filtre à zéolite : fonctionnant à la zéolite (un minerai naturel), il est doté d’un dispositif semblable à celui du filtre à sable. Toutefois, il est plus performant car sa finesse de filtration est de 5 microns.

Pour opérer un bon choix, il est primordial de tenir compte du volume d’eau de votre bassin, de la performance recherchée ainsi que de la fréquence d’utilisation de votre piscine.

Aussi, pour que votre filtration fonctionne à merveille, choisissez une pompe adaptée car c’est elle qui assure la circulation de l’eau dans le circuit de filtration.

Opérer un traitement choc

Cette opération a pour but de restaurer la qualité de l’eau. Pour un traitement optimal de l’eau, vous avez le choix entre plusieurs méthodes :

-chlore-choc : il est adapté pour les piscines déjà traitées au chlore. Puissant désinfectant et oxydant, il éliminera les souches présentes dans le bassin de la piscine.

-brome-choc/oxygène actif : ils conviennent aux piscines qui les utilisent déjà. Ce sont des produits très sensibles. Alors utilisez-les avec beaucoup de précautions.
Prenez soin de respecter les dosages.

Après le déversement du produit dans la piscine, laissez tourner la filtration jusqu’à ce que l’eau récupère sa couleur normale.

Si elle reste encore un peu trouble, vous pouvez faire usage de deux autres produits notamment :

-un produit floculant pour éliminer les résidus récalcitrants. Principalement, il existe deux sortes de floculant notamment les floculants liquides et floculants solides en forme de cartouche, pastilles, etc. Il suffit de les déposer dans le panier du skimmer.

– un algicide : ce produit lutte contre la prolifération des algues.

Solutions préventives

Afin d’éviter à l’avenir que l’eau de votre piscine devienne verte, adoptez une routine d’entretien :

  • contrôlez la valeur du pH au moins une fois par semaine et, si besoin, réajustez-le. Pour faciliter cette tâche, optez pour un régulateur automatique. Très pratique, cet appareil analyse le taux de pH de l’eau de la piscine et l’ajuste lui-même. Il assure ainsi, un traitement optimal de l’eau par le maintien d’un taux de pH régulier.
  • augmentez le temps de filtration et nettoyez régulièrement le filtre pour le rendre plus performant.
  • utilisez les produits désinfectants à la bonne dose pour éviter un risque de sous ou surdosage. Car en cas de sous dosage, l’eau de la piscine sera mal traitée. Un cas de surdose peut être une cause d’augmentation du pH de l’eau.
  • utilisez régulièrement des algicides en traitement préventif à l’apparition d’algues.
Comment rattraper une eau verte de piscine ?
5 (100%) 1 vote[s]

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here